La sortie de l'école

202 diplômés

Nombre de diplômés suivis

202 horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés sont suivis au cours de leur première année de vie active.

La variété des situations vécues par les jeunes à l'étude au cours de l'année qui suit la fin de l'école peut être appréhendée à l'aide d'un jeu de 22 indicateurs.

Les résultats TEVA présentés portent sur 202 horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes), âgés de moins de 25 ans et diplômés en 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 suivis sur leur première année de vie active (365 jours).

 Cliquez sur les graphiques pour plus de détails.


Le premier emploi après la sortie de l'école

74,8 %

Accès au premier emploi (3 mois et moins)

74,8 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés accèdent à leur premier emploi en 3 mois et moins après leur sortie de l'école.
243 jours

Durée médiane du premier emploi

La moitié des premiers emplois occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés durent plus de 243 jours.
49,7 %

En CDI à la 1ère embauche

49,7 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés sont sous CDI en début de contrat, à la première embauche qui suit leur sortie de l'école.
88,8 %

À temps plein à la 1ère embauche

88,8 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés sont à temps plein en début de contrat, à la première embauche qui suit leur sortie de l'école.
12,8 €/h

Salaire horaire médian à la 1ère embauche

La moitié des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés gagnent plus de 12,8 € de l'heure en début de contrat, à la première embauche qui suit leur sortie de l'école.

L'emploi au cours de l'année qui suit la sortie de l'école

75,1 %

Temps passé en emploi

Les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés passent 75,1 % de l'année qui suit leur sortie de l'école, en emploi.
44,6 %

Emploi permanent

44,6 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés sont en emploi tout au long de l'année qui suit leur sortie de l'école.
50,2 %

Emploi sous CDI

Les emplois sous CDI comptent pour 50,2 % des emplois occupés, hors intérim, par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, au cours de l'année qui suit leur sortie de l'école.
31,5 %

Emploi sous CDI dans le secteur public

Les emplois dans les services publics au sens large comptent pour 31,5 % des emplois à durée indéterminée occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, au cours de l'année qui suit leur sortie de l'école.
0,6 emplois

Nombre d'emplois sous CDD pour un CDI

Les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés occupent, en moyenne, 0,6 emplois, hors intérim, sous CDD pour un emploi occupé sous CDI, au cours de l'année qui suit leur sortie de l'école.
11,6 %

Emploi à temps partiel

Les emplois à temps partiel comptent pour 11,6 % des emplois occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes), en début de contrat, au cours de l'année qui suit leur sortie de l'école.
11,6 %

Emploi rémunéré plus de 1,5 fois le ssmh

Les emplois rémunérés plus de 1,5 fois le salaire social minimum horaire (ssmh) comptent pour 11,6 % des emplois occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, en début de contrat, au cours de l'année qui suit leur sortie de l'école.
10,9 %

Éloigné de l'emploi (3 mois et moins)

10,9 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés passent 3 mois et moins en emploi au cours de l’année qui suit leur sortie de l'école.
L'emploi sous CDD et CDI, hors interim
27,0 %
27,0% Activités de services administratifs et de soutien
73,0% Autres secteurs

Par secteur d'activité de l'employeur

27,0 % des emplois, hors intérim, occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, au cours de l’année qui suit la sortie de l'école, se déroulent dans le secteur d'activité Activités de services administratifs et de soutien (NACE Rév. 2).
35,0 %
35,0% Moins de 10 salariés
65,0% Autres tailles

Par taille de l'employeur

35,0 % des emplois, hors intérim, occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, au cours de l’année qui suit la sortie de l'école, se déroulent dans des entreprises qui comptent moins de 10 salariés.
46,9 %
46,9% Agriculteurs et ouvriers qualifiés de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche
53,1% Autres types

Emploi par type de profession

46,9 % des emplois, hors intérim, occupés par les horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, au cours de l’année qui suit la sortie de l'école, relèvent de l’occupation d’un poste qui appartient à la classe Agriculteurs et ouvriers qualifiés de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche (CITP 08).

L'emploi un an après la sortie de l'école

84,7 %

Taux d'emploi à 1 an

84,7 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés occupent un emploi un an après leur sortie de l'école.
60,2 %

En CDI à 1 an

60,2 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, en emploi un an après leur sortie de l'école, sont sous CDI.
100,0 %

Temps plein à 1 an

100,0 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, en emploi un an après leur sortie de l'école, sont à temps plein.
15,8 €/h

Salaire horaire médian à 1 an

La moitié des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés en emploi un an après leur sortie de l'école, gagnent plus de 15,8 € de l'heure.
13,4 %

Ni en emploi ni en reprise d'études à 1 an

13,4 % des horticulteurs (floriculteurs, maraîchers et pépiniéristes-paysagistes) diplômés, ne sont, ni en emploi, ni en études, un an après leur sortie de l'école.
© INFPC - Observatoire de la formation, 2021 - Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source - Notes méthodologiques